Vous lisez: Chaudière Pellets - Accueil » Actualités

Torréfaction de la biomasse : les pellets de nouvelle génération ?

29/01/2010
Catégorie : Pellets

Un nouveau procédé de fabrication ouvre la voie vers des pellets de nouvelle génération...

Logo ThermyaLa société française Thermya, spécialisée dans la conception de solutions technologiques pour la valorisation de la biomasse non comestible, a mis au point un nouveau procédé qui pourrait aboutir à une nouvelle génération de pellets.

Il s'agit en fait d'un procédé de torréfaction qui permet de produire, à partir de bois brut ou de toute autre biomasse, un "combustible vert", également appelé "BioCoal", qui pourra alors être transformé en pellets.

Ce procédé nommé TORSPYDTM par la société Thermya consiste à déshydrater de manière douce la biomasse par un flux de gaz chaud : ce déssèchement permet de supprimer le maximum d'eau présent dans la biomasse et de "casser "les fibres de la biomasse.

Des pellets plus denses, plus secs, plus stables

Cette déshydratation de la biomasse permet la production d'un combustible aux caractéristiques intéressantes :

  • taux d'humidité inférieur à 1% (pour rappel, la norme européenne Din+ autorise un taux d'humidité de 10%)
  • 95% de l'énergie initiale de la biomasse brute est préservée dans la combustible final obtenu
  • combustible très dense et sec mais friable, donc facilement transformable en pellets

L'augmentation de densité permet de stocker plus d'énergie dans un volume constant (pour transporter et stocker la même énergie, les volumes nécéssaires sont moindre), ce qui permet d'envisager des dispositifs de stockage de granulés moins importants ou des livraisons moins fréquentes.

De même, le très faible taux d'humidité rend le BioCoal très stable dans le temps : ce combustible très sec est hydrophobe et extrêmement peu sensible à la dégradation biologique. Encore un avantage pour l'utilisateur final, pour qui le stockahe sera facilité.

La torréfaction de la biomasse : voie royale pour le développement des pellets ?

L'un des intérêts du procédé est qu'il permet de valoriser les déchets de la biomasse inexploités par l'agriculture ou l'industrie forestière

Donc non seulement les pellets bois pourront bénéficier de ce procédé (plus de densité, moins d'humidité), mais on peut égalemet envisager l'emploi de ce procédé pour la fabrication de pellets faits à partir de déchets de tiges de maïs, pailles...

Par ailleurs, cette densification permettrait également de rendre plus optimaux les transports longue distance de pellets.

Le développement de la demande de pellets, en Europe notamment, induit un développement des échanges entre pays producteurs et consommateurs de granulés (illustré récemment par la construction aux Etats-Unis d'une usine de fabrication de pellets destinés à l'Europe). La torréfaction de la biomasse amène à des économies significatives en terme de transport maritime et routier, que les industriels ne manqueront pas d'étudier.

Avec autant d'avantages pour l'utilisateur final et la filière de production et de distribution, nul doute que la torréfaction est une technologie à suivre de très près...

 

Sources :
Article sur la torréfaction par Thermya sur easyBourse
Les bénéfices des pellets torréfiés pour le transport (en anglais)

 


Autres articles Pellets

Pour compléter les informations de l'article "Torréfaction de la biomasse : les pellets de nouvelle génération ?", vous pouvez lire les autres Actualités pellets et chaudière.


Navigation

A noter

05/10/2011
Catégorie : Pellets

Chantier d'ampleur pour la reconversion d'une centrale électrique en Belgique, qui passe du charbon aux pellets...


02/07/2011
Catégorie : Chauffage bois

Projet de réseau de chauffage urbain au Luxembourg...


17/12/2010
Catégorie : Chauffage bois

A Liège les étudiants pourront étudier chauffés aux pellets en 2011...